Zoom sur l’aquarelle

L’aquarelle est connue autant pour la poésie qui émane des dessins réalisés grâce à cette technique que pour ses mérites maintes fois vantés dans des chansons d'amour.

C'est un type de peinture utilisant la gomme arabique pour lier des pigments transparents. La principale singularité de l'aquarelle est que le support de la peinture demeure visible.
Le plus souvent, une aquarelle est une peinture faite à l'eau sur un papier ou sur du carton. Rares sont les tableaux réalisés à l'aquarelle.

En revanche, il arrive que dans un tableau l'on utilise l'aquarelle pour souligner des motifs.
Technique simple, rapide et peu couteuse, elle mérite d'être mieux connue et appréciée.

Définition et origines de l’aquarelle

20 Oct 2019

L'aquarelle est une méthode de peinture dans laquelle les couleurs utilisées sont faites de pigments en suspension dans une solution aqueuse. L'aquarelle fait référence à la fois au médium ainsi qu’à l'œuvre d'art qui en résulte. Le support traditionnel et le plus courant sur lequel la peinture est appliquée est le papier, qui peut être très basique ou travaillé pour l’occasion (plus ou moins épais, granuleux, perméable, etc.). D'autres supports ont également été répertoriés : papyrus, papier d'écorce, plastique, vélin, cuir, tissu, bois et toile peuvent accueillir une aquarelle. Les aquarelles sont habituellement translucides et lumineuses, mais peuvent aussi être rendues opaques en ajoutant de l’oxyde de zinc.
On retrouve des premières traces d’aquarelle dès le IIIe siècle en Chine sur de la soie avec de l’encre de Chine basée diluée dans de l’eau. On retrouve cette technique également au Japon dans les peintures de lettrés. Cet art a ensuite largement dominé l’Europe jusqu’à l’invention de la peinture à huile. De nos jours, on peut admirer dans des musées et parfois même dans des galeries d’art de casino les plus belles aquarelles des plus grands peintres du monde entier.